Vinea Énergie au Salon Enviropro Sud-Ouest

Temps de lecture : 3 minutes

Organisé les 21, 22 et 23 septembre dernier au Parc des Expositions de Bordeaux-Lac, le Salon ENVIROPro Sud-Ouest se positionne comme un salon axé sur les solutions environnementales de demain.

Toute l’équipe de Vinea Énergie était réunie lors de ces 3 jours pour présenter sa démarche mais aussi son impact positif sur l’environnement.

Retour sur ces 72h intenses !

Le 1er salon de Vinea Énergie

Depuis son lancement d’activité en septembre 2020, les équipes de Vinea Énergie n’avaient pu aller à la rencontre de leurs interlocuteurs dû à la situation sanitaire du Covid-19.

Cet événement marque ainsi le retour à la vie « normale » et le début de nouveaux échanges plus chaleureux !

Participer à ce salon est l’occasion de faire connaître Vinea Énergie et ainsi de montrer son impact positif sur l’environnement et son territoire.

L’équipe se située au « Village Start-up » sur le stand D17, c’est-à-dire entourée d’autres jeunes entreprises. Pour l’occasion, des supports de communication ont été créés afin d’habiller le stand.

72h de salon : tout un programme

3 jours de salon, c’est court et long à la fois ! Entre roulement des équipes, présentations et quotidien à gérer, les journées étaient bien remplies.

JOUR 1 – Mardi 21 septembre

Arrivée sur stand à 8 :30, ouverture des portes à 9 :00. Nous avons hâte de présenter l’entreprise mais aussi de voir les profils de visiteurs du salon. Nous organisons un planning de présence sur le stand pour les trois jours à venir.

La journée s’article entre rencontres, échanges et découverte des autres exposants. Bref, elle passe à toute vitesse !

18 :00 sonne, c’est donc la fin de cette première journée.

JOUR 2 – Mercredi 22 septembre

Arrivée sur stand à 8 :45, ouverture des portes à 9 :00. Nous remarquons que la majorité des visiteurs se déplacent au salon en fin de matinée. Par conséquent, nous donnons notre maximum jusqu’à la pause déjeuenr.

11h :00 sonne l’heure du Pitch des solutions, organisé par SOLTENA, dont nous sommes membres. C’est donc Margaux Chupeau, Responsable communication & marketing, qui « pitch » la société en 3 min lors de cette conférence d’une heure.

Jusqu’à 18 :00 nous recevons sur le stand des professionnels et institutionnels locaux, et échangeons ensemble sur l’impact de Vinea Énergie sur le territoire.

JOUR 3 – Jeudi 23 septembre

Arrivée sur stand à 8 :40, ouverture des portes à 9 :00. L’équipe est au complet ce dernier jour. Nous sommes donc prêts à tout donner jusqu’à la fermeture des portes du salon.

14h :00 sonne l’heure de la conférence : « La vigne, la nouvelle énergie renouvelable : comment la vigne s’inscrit dans une nouvelle proposition d’énergie biomasse locale ? » animée par les cofondateurs Alice Shaw, Directrice Générale, et Romain Guillaument, Président. Cette conférence de 25 min est à retrouver sur notre page Facebook via ce lien : https://fb.watch/8xk0mYWlpk/

Pour ce dernier jour, le salon ferme ses portes à 17h. C’est donc l‘occasion pour toute l’équipe de finir ce trio de journées autour de quelques verres bien mérités.

Le salon en quelques chiffres

Pour résumer notre venue au Salon Enviropro :

  • 3 jours intenses avec toute l’équipe
  • + de 60 personnes rencontrées et intéressées par notre solution
  • + de 180 cartes de visite distribuées
  • 30 min de conférence animée par Alice Shaw & Romain Guillaument
  • 1 pitch de 3 min animé par Margaux Chupeau
  • 2 Facebook Live réalisés
  • 67 cafés consommés
  • 1 premier VLOG produit
  • 78 min de rushs vidéo

Voyage technique, 24h en La Rioja

Temps de lecture : 4 minutes

Rencontrée dans le cadre du consortium européen AgroBioHeat, Athisa Biogeneración est spécialisée dans la revalorisation des sarments issus de la taille de la vigne, en biocombustibles pellets. Tourné vers l’innovation, le groupe a développé une machine nommée Cleam Agrobiomass Tech, qui lave les sarments une fois broyés. Par conséquent, l’équipe Vinea Énergie est allée la tester en La Rioja le 22 juin dernier.

Vinea Énergie direction La Rioja : Bourg-sur-Gironde > Logroño

Départ – 5 :30 : Guizmo Peralta, Responsable technique, accompagné de Margaux Chupeau, Responsable communication & marketing, prennent la route depuis Bourg-sur-Gironde direction Logroño. En effet, cinq heures de route sont nécessaires pour s’y rendre. Il est donc important de quitter le territoire tôt pour se rendre en terre espagnole. Ainsi, ils passent les 24 prochaines heures sur la route.

Arrivée – 10 :15 : Arrivés en avance, Guizmo et Margaux rencontrent directement Omar Fernandez d’Athisa qui les accueille sur le terrain où se trouve la machine Cleam Agrobiomass Tech.

C’est ainsi qu’ils assistent à une démonstration en avant-première !

La matière broyée est déchargée sur un premier tapis, puis dans un trommel. Ici la fine et la poussière en sont éjectées. Puis via un second tapis, la plaquette passe dans deux bacs d’eau pour être nettoyée. Cet équipement est le fruit de l’adaptation d’une machine déjà existante, mais améliorée pour traiter la plaquette issue de la biomasse viticole.

Début de l’événement – 11 :00 : Tous les participants et intervenants sont arrivés, et ils sont nombreux ! L’événement débute dans la salle de conférence de l’ICVV, Instituto de Ciencias de la Vid y el Vino.

Il est important pour les équipes de Vinea Énergie d’assurer une veille permanente sur les nouvelles technologies du monde vitivinicole, de même que celles de l’énergie.

Les acteurs espagnols, présents lors de cet événement, confirment le positionnement de Vinea Énergie, à savoir que la biomasse viticole est une énergie renouvelable de choix pour alimenter les réseaux de chaleur des territoires dont elle est issue.

L’événement : Exploitation et valorisation de la biomasse issue du secteur vitivinicole espagnol

Au programme :  Table ronde axée sur les problématiques des différents acteurs des territoires et les solutions techniques et innovantes apportées, puis démonstration de l’Équipement de lavage de biomasse conçu par l’entreprise Athisa.

Cet événement, organisé par les équipes d’Athisa au sein des locaux de l’Institution des sciences de la vigne et du vin (ICVV) marque le début d’une tournée des vignobles espagnols. En effet, la machine et son fonctionnement seront présentés dans les différents bassins viticoles.

Le programme de la journée en La Rioja

Bienvenue institutionnelle et présentation de la journée. José Miguel Martínez Zapater, Directeur du ICVV &Omar Fernández, manager de Athisa Biogeneración.

Table ronde technique

Salle de conférence de l’ICVV

  • Mise en valeur des sarments de vigne en Espagne : potentiel et opportunités. Daniel García. AVEBIOM (AgroBioHeat)
  • Les éco-schémas et la Politique Agricole Commune : une opportunité pour le secteur agricole. Gabriel Trenzado. Asociación de Cooperativas Agroalimentarias de España.
  • Gestion de la taille des sarments et maladies du bois. David Gramaje. Instituto de Ciencias de la Vid y el Vino (ICVV).
  • Clean_AgroBiomassTECH: L’équipement de lavage du bois pour la production de biomasse agricole de qualité. Omar Fernández. Athisa Biogeneración.
  • Technologie appliquée « NIRS » appliquée à la biomasse agricole : Paramètres clés de la qualité de la biomasse déterminés instantanément. Miguel Carmona. Universidad de Córdoba.
  • Centres logistiques de la biomasse agricole ». Claudio Mander. VanMander.

Démonstration de l’équipement de lavage ES2606774 et de la technologie NIRS

Découvrez la vidéo de présentation de Cleam Agrobiomass Tech

Les acteurs de l’évènement

Les trois cofondateurs, une affaire de famille

Temps de lecture : 3 minutes
Romain Guillaument & Alice Shaw
Romain Guillaument & Alice Shaw

Découvrez les profils des cofondateurs Vinea Énergie, une famille aux talents complémentaires et l’anecdote qui a fait naître le projet.

Romain Guillaument, Cofondateur & Président 

L’innovation doit être au service d’une énergie renouvelable et locale.

Fort de son expérience en génie des procédés, notre scientifique développe, optimise et contrôle les procédés de fabrication de nos combustibles.

Car Enseignant-chercheur de l’Université de Bordeaux et au CNRS pendant 8 ans, son secteur d’activité était orienté sur la mécanique des fluides et la physique pour des industriels.

Docteur en physique, il est à̀ la tête de son propre bureau d’études créé en 2016 nommé Celsius. Ainsi, il s’est spécialisé dans les domaines vitivinicoles et de l’industrie.

Découvrez son site internet > https://celsius.ph/fr/

Alice Shaw, Cofondatrice & Directrice Générale

Sauvons la Terre car c’est la seule planète à nous offrir du vin.

Forte d’une expérience comme caviste, notre spécialiste vitivinicole décide de s’implanter à Bordeaux en 2012. Ainsi, elle se spécialise en communication et commercialisation des vins et spiritueux.

Après 5 années passées à̀ travailler pour des grands crus classés mais aussi des négociants, elle créé son entreprise Winederland en 2016 et noue une relation particulière avec ses fournisseurs viticoles.

De leurs échanges ressortira la problématique des ceps de vignes arrachés, qui est un réel poids pour les vignerons.

Découvrez son site internet > http://www.winederland.eu/fr/

Alain Guillaument, Cofondateur Vinea Énergie

Réduire son impact environnemental ne doit pas être une expression, mais une action !

Après 25 années en tant qu’ingénieur informatique, a décidé de se reconvertir dans l’énergie du bâtiment. En effet, il est passionné de nouvelles technologies

Il est depuis à la tête de son bureau d’études Audit & Conseil Énergétique. Ainsi, il met ses compétences au service de l’habitat depuis en 2007. Notre thermicien a une parfaite connaissance du marché des énergies renouvelables.

Une réunion de famille productive, qui donna naissance à une entreprise !

Retour à l’été 2019 autour de la piscine familiale. Les trois cofondateurs de Vinea Énergie échangent ensemble sur leurs problématiques professionnelles respectives.

Alice explique la problématique de ses fournisseurs. Les vignerons, ne savent plus quoi faire de leurs ceps de vigne arrachés. De plus, des arrêtés interdisent le brûlage

Alain, spécialisé dans l’énergie du bâtiment, exprime ses difficultés à trouver du bois-énergie local pour alimenter les chaufferies de ses projets de bâtiments.

C’est ainsi que Romain pose LA question : « Pourquoi ne pas mettre en relation cette ressource en bois considérée comme un déchet et ce besoin en bois de chauffage ? »

Ce sont les expériences et connaissances combinées des trois co-fondateurs qui ont donné naissance à ce projet entrepreneurial. Nommé « Vinichauff’ » à son début, ce projet porte le nom de Vinea Énergie !

Il ne manquait plus qu’à… tout créer !